mardi 21 novembre 2017 - 03 : 19

ARTICLES
PORT INTERNATIONAL DE TOULON

PORT INTERNATIONAL DE TOULON

Cap international

Le port de Toulon veut se doter d’un grand terminal de croisière.
Dans les prochaines années, le port de Toulon veut augmenter considérablement sa capacité d’accueil. Bientôt, il se transformera en l’un des plus importants terminaux de croisière de toute la Méditerranée.

Agrandissement du port : un projet d’une grande envergure. 2012 a marqué un tournant majeur pour le port de Toulon où il a enregistré une hausse importante de son trafic en termes de croisières. Si pour 2009, le port a accueilli près de 70 escales et 119 754 passagers, il en est aujourd’hui à 130 escales et 320 000 passagers.
Une telle augmentation du trafic devrait normalement se poursuivre encore quelques années selon les estimations, grâce notamment aux innombrables attractions qu’offrent Toulon et ses
environs. Le principal objectif du port est de pouvoir accueillir à quai les deux plus grands navires de croisière du monde, l’Oasis of the Seas et l’Allure of the Seas, ainsi que ceux en cours de construction.
Les travaux de réaménagement de celui- ci ont des enjeux à la fois économiques et touristiques. Pour être à même de faire face à la demande en perpétuelle croissance des compagnies de croisière, l’agrandissement des infrastructures du port de Toulon s’avère donc d’une priorité absolue.

Les concessions à faire pour la réalisation du projet L’un des travaux à mener sur le port consistera à créer un nouveau quai de 400 mètres avec un tirant d’eau de près de 11 mètres entre le port de la Darse du Nord du Mourillon et celui de Toulon. Le quai Fournel quant à lui sera allongé de 370 mètres, à une distance de 190 mètres du nouveau quai. Un tel réaménagement du
port pose tout de même quelques soucis notamment concernant les ferries. Pour pallier à ce problème, certains ont proposé de réorienter ces derniers vers le port de Brégaillon, seul capable d’accueillir 4 ou 5 ferries.
Pour l’heure, rien n’est encore décidé quant à ce problème, mais une chose reste sûre, le déménagement des ferries est une nécessité permettant de libérer de la place pour les nouvelles infrastructures. Le port de Seyne-Sur-Mer quant à lui continuera d’accueillir les paquebots. À noter que l’ouverture du nouveau terminal est prévue pour 2016.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *