lundi 24 juillet 2017 - 06 : 32

BLAKE SCULPTURE

BLAKE SCULPTURE

Un engagement taillé dans le marbre

De la sculpture à l’activisme, il n’y a qu’un pas. Après un diplôme des Beaux-Arts obtenu dans son Canada natal, Blake Ward s’est installé en France en 1985 où il a étudié les techniques de sculpture figurative sous la direction de Cyril Heck.

Mais c’est un poste d’enseignant-chercheur à l’Université d’Hanoi qui va bouleverser sa carrière en 2003. Là-bas il prend conscience des effets dévastateurs des mines terrestres. Incapable de détourner le regard il commence alors sa série de « desculptées » intitulée « Fragments », suivie de la collection « Repenser » (une vierge vietnamienne et Le Bouddha en feu), des œuvres qui allient sa passion pour la sculpture figurative et son penchant pour l’activisme.

Avec sa dernière série « Les Esprits », l’artiste s’aventure sur le territoire de l’abstrait par l’usage de formes provocatrices qui sont en mesure d’élargir la conscience de notre être intérieur.
Installé depuis 1991 à Monaco, Blake Ward a exposé partout dans le monde ses sculptures qui abordent des thèmes variés allant de la danse à la mythologie, en passant par le féminisme et l’esprit humain. Ses œuvres ont été vues en France, en Italie, en Allemagne, en Angleterre mais aussi à Singapour, Hong-Kong, en Inde, aux Etats-Unis et au Canada.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *